Abraham Lincoln par Liliane Kerjan

Abraham Lincoln

Titre de livre: Abraham Lincoln

Éditeur: Editions Gallimard

Auteur: Liliane Kerjan


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Abraham Lincoln.pdf - 33,529 KB/Sec

Mirror [#1]: Abraham Lincoln.pdf - 28,653 KB/Sec

Mirror [#2]: Abraham Lincoln.pdf - 39,245 KB/Sec

Liliane Kerjan avec Abraham Lincoln

"De même que je refuse d’être un esclave, je refuse d’être un maître. Ceci représente mon idée de la démocratie."

Né dans une cabane en rondins, fils de pionnier et homme de la Frontière, Abraham Lincoln (1809-1865) se construit seul, devenant avocat, député et seizième président des États-Unis. Toujours humain, lucide et droit, c’est lui qui mène la longue et meurtrière guerre de Sécession et qui sauve l’unité du pays. L’éloquence de son verbe résonne encore à Springfield, Gettysburg ou Washington. "Si mon nom doit entrer dans l’histoire, ce sera pour cet acte", déclare Lincoln à la soirée du nouvel an 1863 : il vient de signer la mise en application de sa proclamation d’émancipation des esclaves. Il vient aussi de signer son arrêt de mort puisqu’il sera assassiné au début de son second mandat. "Mr L.", comme il se désigne sobrement, demeure à tous égards le défricheur, l’émancipateur et le grand capitaine de la nation américaine.

Livres connexes

"De même que je refuse d’être un esclave, je refuse d’être un maître. Ceci représente mon idée de la démocratie."

Né dans une cabane en rondins, fils de pionnier et homme de la Frontière, Abraham Lincoln (1809-1865) se construit seul, devenant avocat, député et seizième président des États-Unis. Toujours humain, lucide et droit, c’est lui qui mène la longue et meurtrière guerre de Sécession et qui sauve l’unité du pays. L’éloquence de son verbe résonne encore à Springfield, Gettysburg ou Washington. "Si mon nom doit entrer dans l’histoire, ce sera pour cet acte", déclare Lincoln à la soirée du nouvel an 1863 : il vient de signer la mise en application de sa proclamation d’émancipation des esclaves. Il vient aussi de signer son arrêt de mort puisqu’il sera assassiné au début de son second mandat. "Mr L.", comme il se désigne sobrement, demeure à tous égards le défricheur, l’émancipateur et le grand capitaine de la nation américaine."De même que je refuse d’être un esclave, je refuse d’être un maître. Ceci représente mon idée de la démocratie."

Né dans une cabane en rondins, fils de pionnier et homme de la Frontière, Abraham Lincoln (1809-1865) se construit seul, devenant avocat, député et seizième président des États-Unis. Toujours humain, lucide et droit, c’est lui qui mène la longue et meurtrière guerre de Sécession et qui sauve l’unité du pays. L’éloquence de son verbe résonne encore à Springfield, Gettysburg ou Washington. "Si mon nom doit entrer dans l’histoire, ce sera pour cet acte", déclare Lincoln à la soirée du nouvel an 1863 : il vient de signer la mise en application de sa proclamation d’émancipation des esclaves. Il vient aussi de signer son arrêt de mort puisqu’il sera assassiné au début de son second mandat. "Mr L.", comme il se désigne sobrement, demeure à tous égards le défricheur, l’émancipateur et le grand capitaine de la nation américaine.